LA VALORISATION DE LA LAINE

La filière laine

 

La laine représentait autrefois une richesse pour son berger.

Aujourd'hui elle est considérée comme un produit ayant perdu de sa valeur, une charge pour l'éleveur néanmoins obligé de retirer sa toison au mouton pour son bien-être. Délaissée au profit des fibres synthétiques, elle a perdu sa valeur pécuniaire et au final pour l'éleveur, son prix de vente couvre à peine les coûts de la tonte. Toute notre filière laine française et européenne a été démantelée, artisans et usines ont ces dernières années fermé boutique, au nom de la délocalisation et de la rentabilité économique. Nos toisons partent désormais dans les pays de l'Est et principalement en Asie pour être transformées. Là-bas, main d'oeuvre pas chère et peu de normes environnementales, elles sont lavées et traitées sans aucune restriction d'agents chimiques...

La France produit près de 15 000 tonnes de laine de mouton chaque année ... pourtant, 90% vont quitter le territoire pour être transformer loin, loin de nos usines, de nos emplois pour finalement nous revenir en produits façonnés. Quelques éleveurs se réapproprient à nouveau et progressivement cette fibre naturelle et tentent de relocaliser la production en France.

 

Tout est bon dans le mouton, y compris sa toison !

 

Un mouton produit en moyenne 2 kg de laine par an. Matière naturelle, renouvelable, isolante, hygrorégulatrice, biodégradable, etc. ses qualités ne manquent pas.

Nous avons ainsi réfléchi à valoriser notre laine autrement. Depuis quelques années, nous récoltons et trions la laine à tour de bras. Une fois ce travail plutôt chronophage terminé, nous envoyons nos toisons auprès des dernières laverie et filature françaises. Il était important pour nous de promouvoir ce savoir faire encore et toujours existant, garantissant ainsi de la prairie au tricot un produit totalement Made in France !

 

Acteur alsacien de cette filière, nous bénéficions également de la Marque Alsace, une première !

Retrouvez nos pelotes dans la boutique !